Comment voulez-vous vous connecter à votre compte Infiniment Canada?

Vous n'avez pas de compte? Inscris-toi maintenant.
Compte Infiniment Canada

As-tu oublié ton mot de passe?

Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions ou des préoccupations

loading
X

Please update your browser to get the best experience

Partez, tout simplement : quand prendre la route sans but précis est ce qui pourrait vous arriver de mieux

On a tous un ami un peu imprévisible, plein d’enthousiasme et toujours prêt à partir à l’aventure. On connaît le topo : c’est samedi, on en est encore à échafauder des plans pour le week-end en savourant son premier café, et le voilà qui se pointe avec des étoiles dans les yeux.

Avant même que les plis de draps sur nos joues se soient effacés, tout le monde est en route vers un petit village où l’ami en question a entendu dire qu’il y a une vieille patinoire de bois extérieure à essayer absolument. Une fois sur place, qui sait ce qu’on découvrira!

J’adore ce genre d’amis. Les aventures dans lesquelles ils nous entraînent sont pleines de plaisirs inattendus, de trouvailles surprenantes, de revirements palpitants. En fait, c’est la définition même de l’aventure : un territoire inconnu, des péripéties, des rencontres, un soupçon d’adversité. Tout ça parce qu’on a osé prendre la route sans itinéraire.

Mais pour vivre une expérience du genre, pas besoin d’attendre que quelqu’un d’autre nous y entraîne. On peut tout à fait pendre le volant de son auto, sauter dans un bus ou un avion sans trop savoir ce qu’on fera par la suite. À vrai dire, de telles escapades peuvent même s’avérer plus satisfaisantes qu’un voyage soigneusement planifié.

Voici cinq bonnes raisons d’oser se lancer dans une telle expédition.

TimGouw

Photo: Tim Gouw

1. Les frissons

Partir sans connaître sa destination, c’est de la pure folie! Justement. Si vous voulez vivre l’aventure à fond, rendez-vous à l’aéroport et réservez une place sur un vol intérieur pour… n’importe où. Visiter le Yukon ne vous a jamais traversé l’esprit, mais il reste des billets à bon prix pour Whitehorse? Pourquoi pas!

Mieux encore : vous pourriez opter pour une destination dont vous ne savez rien du tout, comme Goose Bay ou Wabush. Attendez-vous à ce que votre taux d’adrénaline monte autant qu’à bord d’une montagne russe! La peur de l’inconnu ne manquera pas de s’inviter dans vos bagages, et c’est ce qui donnera du piquant à l’expérience.

Autre possibilité : prendre la route avec un ami et avaler les kilomètres. Songez aux histoires que vous rapporterez de votre périple. Comment vous avez mangé les meilleurs pierogis de votre vie dans un boui-boui à Wilno, en Ontario. Comment vous avez rencontré la femme de votre vie sur une plage de Bouctouche, au Nouveau-Brunswick.

choice

2. Les possibilités infinies

Pensez-y un instant : quand vous avancez sans but précis, vous avez la liberté de faire comme bon vous semble, quand vous le voulez. Plutôt que de foncer vers le musée ou de presser vos compagnons de voyage pour arriver le plus vite possible au parc national, vous pouvez vous arrêter là où bon vous semble. Pour prendre quelques photos d’un immense bâton de hockey, d’une maison abandonnée à l’air mystérieux ou d’une pancarte improbable, par exemple.

Sortir de ses ornières : voilà à quoi servent les voyages. Et partir sans itinéraire est une façon particulièrement efficace d’échapper à la routine et de repousser ses propres limites.

Quand on arrive quelque part par hasard, on n’a aucune attente. Les risques de déception sont à peu près nuls. Mais les chances que ce qu’on découvre nous surprenne, nous dépasse ou nous émeuve, elles, sont énormes.

Photo: Chiawei Lin

Photo: Chiawei Lin

3. Ça forge le caractère!

Chaque obstacle surmonté renforcera votre confiance en vous. Les erreurs, les choix douteux, les détours involontaires, les conditions difficiles et les moyens que vous trouverez pour composer avec eux feront de vous un meilleur voyageur. Apprendre à faire le plein d’essence dès que l’occasion s’en présente, savoir voyager juste assez léger sans oublier les indispensables… Chaque aventure facilitera la suivante.

Photo: Mike Petrucci

Photo: Mike Petrucci

4. Les bons plans des « gens de la place »

Quand on part à l’aventure sans objectif précis, on finit immanquablement par discuter avec des habitants des lieux qu’on traverse. En plus d’ouvrir la porte à des amitiés nouvelles, ces rencontres sont autant de points de contact avec la culture de l’endroit. En prime, les « locaux » sont souvent prodigues en informations qu’on ne trouve dans aucun guide de voyage. Avec un peu de chance, on tombera sur une petite merveille que même la population locale néglige.

JohnCobb

5. Les anecdotes

La meilleure partie d’un voyage un peu fou, c’est probablement les histoires qu’on en rapporte. Votre coloc est rentré de vacances avec un bracelet tissé et des selfies à la plage? Pas mal, mais votre expédition vous a mené à une exposition d’art éphémère dans un wagon stationné en pleine forêt côtière de Colombie-Britannique, puis au meilleur restaurant de sushis que vous ayez visité de votre vie. Voilà qui est autrement plus intéressant que des anecdotes de coup de soleil et la critique du buffet d’un tout inclus…

Ça y est : vous êtes convaincu. Comment vous y prendre, maintenant? C’est simple. Il ne vous faut qu’un billet d’avion ou de bus, ou encore une voiture. Et peut-être une réservation à l’hôtel, si vous y tenez. Sur la route, Google Maps est votre allié. Si vous comptez explorer des régions plus sauvages, un Backroad Mapbook constituera une mine de renseignements précieux.

Faites vos bagages en fonction d’un but général. Aller camper dans le sud de l’Ontario et faire un peu d’agrotourisme en chemin, par exemple. Puis suivez la route qui vous mènera dans la région; vous verrez bien ce qui s’offre à vous.

Pour votre prochaine aventure, partez sans destination. Surprenez vos amis, surprenez-vous vous-même, développez vos compétences de voyageur et faites le plein de découvertes.

Publications récentes