Comment voulez-vous vous connecter à votre compte Infiniment Canada?

Vous n'avez pas de compte? Inscris-toi maintenant.
Compte Infiniment Canada

As-tu oublié ton mot de passe?

Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions ou des préoccupations

loading
Tu pourrais gagner un voyage pour 2 au Canada
X

Please update your browser to get the best experience

Les 12 secrets les mieux gardés au sujet du parc national Auyuittuq

SASHA BARKANS IN COLLABORATION WITH PARKS CANADA

Des pics massifs abrupts en granit, des glaciers, des vallées de toundra colorées et des fjords dignes des contes de notre enfance ornent le paysage majestueux du parc national Auyuittuq du Nunavut. Même si beaucoup ont vu les eaux sinueuses du parc bondées de narvals ou de phoques annelés dans National Geographic ou encore certaines de ses falaises escarpées dans les films de Hollywood, la majorité d’entre nous savent peu de choses au sujet de ce parc magique. Voici les 12 secrets les mieux gardés d’Auyuittuq.

1. James Bond y a fait un saut en chute libre.

Mont Asgard dans le parc national Auyuittuq. Photo : Parcs Canada

Le mont Asgard dans le parc national Auyuittuq a été mis en vedette dans la première scène du film de James Bond The Spy Who Loved Me en 1974. Le saut en chute libre est une activité interdite dans le parc national Auyuittuq, mais James est si rusé qu’il l’a fait avant même qu’Auyuittuq ne soit un parc!

 

2. Il comporte la plus grande chute verticale au monde!

Gravir Thor Peak (1 675 m). Photo : Parcs Canada

Les adeptes chevronnés de l’escalade pourront s’en donner à cœur joie dans le parc national Auyuittuq. Thor Peak, dont la hauteur s’établit à 1 675 m (5 495 pi), offre la plus imposante chute verticale de la planète, soit 1 250 m (avec une paroi rocheuse légèrement en surplomb avoisinant les 15 degrés). Peu loin derrière se trouvent le mont Asgard à 2 015 m (6 611 pi) et sa paroi rocheuse de 1 200 m.

 

3. Les dieux scandinaves ont donné leur nom aux pics d’Auyuittuq.

Fixez Asgard. Photo : Eric Brown

Les premiers explorateurs européens étaient fascinés par Odin, Thor, Loki, Balder, Fridd et Breidablik, tandis que le mont Asgard a été nommé en l’honneur du domicile des dieux.

 

4. La principale route historique reliant les deux rives de l’île de Baffin passe par le parc.

La Passe Akshayuk. Photo : Parcs Canada

La principale route historique reliant les deux rives de l’île de Baffin passe tout juste au sud du parc national Auyuittuq. Après le déplacement des Inuits vers les communautés de Pangnirtung et de Qikiqtarjuaq, Akshayuk a commencé à utiliser cette route maintenant nommée en son honneur afin de guider les médecins et les enseignants en visite entre les communautés.

 

5. Le parc national borde le Cercle arctique.

24 heures de lumière du jour et 24 heures de noirceur est un phénomène unique, même dans le nord. Photo : Parcs Canada

 Dans le nord du parc, la plus longue journée dure 24 heures, tandis que la plus courte ne compte aucune lumière du jour.

 

6. Le parc national Auyuittuq est le parc national le plus accessible de l’Arctique canadien.

De la motoneige dans le parc. Photo : Parcs Canada

Les visiteurs peuvent s’envoler vers Pangnirtung ou Qikitarjuaq et embaucher une personne travaillant pour une pourvoirie locale afin qu’elle les amène dans le parc en motoneige ou en bateau, selon la saison. Et ces deux communautés sont tout près d’Auyuittuq! 

 

7. La majorité des visiteurs explorent la Passe Akshayuk (98 km) en tout ou en partie.

Randonnée dans la Passe Akshayuk. Photo : Parcs Canada

L’itinéraire le plus commun consiste à faire la randonnée de Qikiqtarjuaq jusqu’à Pangnirtung! 

 

8. La saison de ski et de raquette dans le  parc national Auyuittuq ne commence qu’en avril.

Ski de printemps. Photo : Parcs Canada

La saison de randonnée et d’escalade s’étend de la fin juin à septembre.

 

9. Le parc national Auyuittuq, en Inuktitut, signifie « La terre qui ne fond jamais ».

La massive calotte glaciaire Penny. Photo : Parcs Canada

Il est ainsi appelé parce qu’il est couvert par la calotte glaciaire Penny. Ce glacier d’une superficie d’environ 6 000 kilomètres carrés couvre un territoire plus grand que l’Île-du-Prince-Édouard! Il s’agit d’un vestige de l’Inlandsis laurentidien qui couvrait autrefois la majorité de l’Amérique du Nord. Le parc abrite également des pics et des vallées de la Cordillère arctique très étonnants!

 

10. Un ordre du directeur ferme le parc aux visiteurs durant la saison de récolte des petits fruits.

De délicieuses camarines du nord. Photo : Parcs Canada

Les Inuits faisaient brûler la bruyère arctique pour la chaleur et l’utilisait comme matelas ainsi que pour isoler leurs tentes. L’oseille arctique était mangée fraîche. La fermeture du parc a été instaurée parce que les petits fruits comme le bleuet et la camarine sont des aliments traditionnels qui sont encore consommés aujourd’hui.

 

11. Le parc connaît des changements rapides de niveaux d’eau.

Le ruissellement bleu des glaciers au printemps et à l’été. Photo : Eric Brown

Chaque été, lorsque la neige et les glaciers fondent, le parc national Auyuittuq connaît d’importants changements du niveau d’eau de ses rivières. Ces événements peuvent se produire sur 24 heures ou pendant une saison tout entière. Les voyageurs doivent être prêts à rester sur place afin d’attendre la baisse des eaux à des niveaux franchissables si leur visite coïncide avec l’une de ces inondations. Ce phénomène peut durer de quelques heures à quelques jours.

 

12. Les locaux évitent de boire l’eau des grandes rivières.

Le paysage est limité lorsque vous êtes au cœur de la Passe, donc profitez-en lorsque vous êtes à l’une ou à l’autre des extrémités. Photo : Parcs Canada

Depuis des milliers d’années, les locaux évitent de boire l’eau des grandes rivières et optent plutôt pour celle des petits ruisseaux, où on trouve moins de sédiments. Si vous visitez le parc, Parcs Canada vous suggère de toujours traiter l’eau avant de la consommer.

 

Détails du parcours

Consultez ces liens pour plus de détails sur les sujets abordés dans ce billet

Publications récentes