Comment voulez-vous vous connecter à votre compte Infiniment Canada?

Vous n'avez pas de compte? Inscris-toi maintenant.
Compte Infiniment Canada

As-tu oublié ton mot de passe?

Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions ou des préoccupations

loading
Tu pourrais gagner un voyage pour 2 au Canada
X

Please update your browser to get the best experience

Le festival des arts et de la musique de Sled Island

Quand vous pensez à Calgary, la première chose qui vous passe par la tête n’est probablement pas « centre culturel et artistique », du moins, pas si vous n’avez jamais entendu parler de Sled Island. Depuis plus de 10 ans, ce festival attire des centaines de bands à se produire dans des dizaines de salles de spectacle, au grand plaisir de dizaines de milliers de participants. Pourtant, il demeure tout de même l’un des secrets les mieux gardés du monde des festivals canadiens. Pendant cinq jours au mois de Juin, Calgary devient un paradis pour les amoureux des arts, avec une programmation qui met de l’avant des musiciens, des artistes visuels, des cinéastes et des humoristes.

Le format du festival est semblable au modèle de SXSW ou NXNE, mais le fait qu’il ait lieu à Calgary, et non à Austin, au Texas, ou à Toronto, en Ontario, a ses avantages. C’est vraiment un festival comme ceux qu’on connaissait avant, où les bands plus connus participent pour faire découvrir les artistes de la relève qui le sont moins. Si vous avez déjà été au festival Hillside en Ontario, vous voyez un peu le genre (genre qui se fait rare, soit dit en passant) : les bénévoles sont aussi enthousiasmés que les festivaliers, les affiches sont des œuvres d’art en soi, les descriptions des spectacles sont poétiques, et la communauté du festival est engagée et passionnée.

Des festivals comme le Sled Island sont essentiellement un moteur qui vous conduit vers la découverte de nouveaux artistes et musiciens. Vous pourriez aller à un bar pour entendre un groupe en particulier, partager un beau moment avec un autre spectateur qui vous parle d’un autre spectacle, et boom!, en un rien de temps, vous découvrez votre nouvel artiste chouchou.

Prêts à y aller ? Plongez dans la programmation musicale 2016, on vous garantit que c’est bourré de vieux classiques et d’artistes émergents qui valent tous la peine d’être entendus. Pour vous donner un coup de main dans votre exploration, voici une liste de nos coups de cœur en musique, en art et en cinéma.

Musique

Photo: Wiki Commons

Photo: Wiki Commons

Guided by Voices (GBV) on fait leur débuts dans les années 80 à Dayton, en Ohio, avec le professeur Robert Pollard. Ce band a écrit plus de 2 100 chansons (1 600 composées par Pollard) dont plusieurs sont la perfection incarnée du post-punk, psych et indie rock. Ces légendes du lo-fi ont initié le style de musical dont on entend encore les échos dans les albums de tout groupe qui a les mots beach ou wave dans leur nom. GBV s’est séparé en 2004, mais sont de retour pour Sled Island. Donc oui, voilà, disons que ce show, ça va vraiment être quelque chose.

Photo: Wiki Commons

Quand j’étais petit, je me souviens que ma sœur aînée écoutait énormément de musique indie avec son feedback et sa distorsion sonore. En tant que petit frère en admiration, ma philosophie musicale état donc : « Ok, nous aimons la distorsion ». Ensuite, elle a acheté un album de Built To Spill , et ça a tout changé. C’était une révélation : des rythmes de guitare sobres et sensibles, des refrains entraînants, une sensibilité indie plus raffinée et des paroles incroyables qui m’ont fait ressentir une certaine profondeur d’émotion. C’était un moment de clarté. Ce n’était plus nous aimons la distorsion, c’était moi, j’aime le indie rock. Depuis, le chanteur Doug Martsch et le reste du groupe continuent de donner d’excellents spectacles et de sortir des albums incroyables. Si vous êtes auteur-compositeur, ou musicien, c’est à ne pas manquer.

Photo: JuliaHammasHolter.com

Photo: JuliaHammasHolter.com

« I can’t swimit’s lucidity, so clear! » chante Julia Holter dans sa chanson, Sea Calls Me Home.  Holter a percé en 2013 avec son album, Loud City Song mais c’est en 2015 qu’elle s’est ancrée en tant que coup de cœur de la critique, figurant sur plusieurs palmarès des meilleurs artistes de 2015. Pitchfork fait son éloge, alors qu’elle s’éloigne de chansons lourdement conceptuelles vers des confessions pop orchestrées à merveille. Sa voix, qui rappelle un peu celle de Chan Marshall, mais un peu moins feutrée et plus basse, est accompagnée d’instruments à corde, ce qui est pour dire qu’elle est sublime à voir et à entendre en spectacle.

Photo: Wiki Commons

Photo: Wiki Commons

Peaches est sans aucun doute plus grande que nature. Née Merrill Nisker, Peaches allie rimes et rythmes électroniques pour prêcher ses idées politiques sur les thèmes du corps, de la sexualité et du genre. Bibliothécaire de formation, Peaches est la définition-même de l’artiste multidisciplinaire. Elle ne se limite à aucune forme d’art, comptant le cinéma, le théâtre et la musique parmi les outils qu’elle emploie pour communiquer son point de vue et pour provoquer la société et ses idées reçues contemporaines.

Art

Photo: Fantaviousfritz.com

Photo: Fantaviousfritz.com

Fantavious FritzZoe Koke, et Matt Krysko sont réunis dans Beyond A Shadow, une exploration du vidéoclip. Le vernissage de cette exposition mettra en vedette Dada Plan, le groupe de Vancouver. Parmi toutes les expositions d’art, celle-ci est à voir absolument.

Photo: jessiebeier.com

Photo: jessiebeier.com

The Beginning of the Middle of the End est une présentation de l’Albertain, Jessie Beier, une installation cinématographique qui dépeint des expériences d’angoisse sous forme de tension cinématique.

Photo: theworldofdaveandjenn.com

Photo: theworldofdaveandjenn.com

Originaire de Calgary, Jennifer Crighton, utilise la vidéo, le son, la sculpture et l’animation pour incarner le rôle de son propre sosie dans The Hermitess.

Film

Photo: Wiki Commons

Photo: Wiki Commons

Sharon Jones, de Sharon Jones et les Dap-Kings, présente Miss Sharon Jones! Un documentaire qui suit Sharon et son groupe alors qu’ils connaissent un succès croissant, jusqu’au jour où Jones apprend qu’elle a le cancer.

Photo: Desirewillsetyoufreethefilm.com

Photo: Desirewillsetyoufreethefilm.com

Conservatrice invitée, Peaches a choisi Desire Will Set You Freeun film humoristique qui met en vedette un expatrié américain, Ezra, qui part à la découverte des scènes culturelles gay et d’avant-garde de Berlin.

Finalement, l’infâme musicien, vidéaste et réalisateur de vidéoclipsVice Cooler, anime une session de questions et réponses le 25 juin, pour discuter de sa vaste expérience dans le monde de la vidéo et du vidéoclip.

 

Détails du parcours

Consultez ces liens pour plus de détails sur les sujets abordés dans ce billet

Publications récentes