Comment voulez-vous vous connecter à votre compte Infiniment Canada?

Vous n'avez pas de compte? Inscris-toi maintenant.
Compte Infiniment Canada

As-tu oublié ton mot de passe?

Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions ou des préoccupations

loading
X

Please update your browser to get the best experience

En descendant la rivière des Outaouais : deux jours de rafting inoubliables

ORP_2

 

Mon fiancé et moi avons été invités par OWL Rafting pour deux jours de rafting sur la rivière des Outaouais, et c’est encore trempée et ravie jusqu’aux branchies que j’écris ce billet. Certains recommandent aux couples fiancés de prendre des cours prénuptiaux, d’autres suggèrent de faire une liste de « choses à discuter avant le mariage ». Futilités. Pour vraiment mettre sa relation amoureuse à l’épreuve du terrain, tester sa compatibilité et les limites du travail d’équipe, il suffit de pagayer dans un kayak biplaces dans les rapides de la rivière des Outaouais. Les tribulations de la vie à deux après ça, c’est de la petite bière!

 

ezgif.com-resize (2)

 

Je plaisante, bien sûr. Faire du rafting sur la rivière des Outaouais était le genre d’expérience où l’on a l’impression (étrangement agréable) de frôler le danger. Mais ce n’est pas dangereux. Alors que plusieurs endroits où l’on peut faire du rafting à travers le monde se trouvent en eaux peu profondes, remplis de cascades qui percutent les rochers, la rivière des Outaouais est large, profonde et tiède. Être secoué dans l’embarcation par une vague était une expérience comparable à ce qu’on pourrait ressentir dans des glissades d’eau, ou dans un manège comme La Pitoune à La Ronde. Une journée avec OWL Rafting peut être très relaxe, ou très trempée! À vous de décider.

 

 

Notre premier jour a commencé par une séance de pagayage sportif à bord d’un kayak biplaces gonflable dans la légendaire zone du Rocher Fondu. Sous la supervision, bien sûr, de nos guides Tristan et Tanner, qui nous suivaient dans leur kayaks individuels. Comme OWL Rafting existe depuis 37 ans, les guides connaissent la rivière comme leur poche. Avant chaque rapide, ils nous énuméraient ses caractéristiques et nous disaient exactement à quoi s’attendre. Après une demi-heure de formation sur le maniement de notre kayak, nous avons pu affronter notre première rapide, une petite chute qui nous a craché quelques gouttes au visage. J’étais nerveuse au début, mais c’était en fin de compte juste du gros plaisir bien mouillé!

 

ORP_4

 

Au deuxième jour, on a pagayé à bord d’un radeau à sept personnes. C’est plus gros qu’un kayak de sport, mais c’est non moins excitant. Nos quatre heures passées sur la rivière ont été occupées par plusieurs rapides rugissants -La McCoy, la Garburator, la Coliseum- mais il y avait plus… J’ai aimé les eaux calmes entre les rapides, à croiser une foule de pins poussant sur les berges. Un nid de balbuzard pêcheur trônait à la cime d’un arbre mort ; on aurait dit qu’il était coiffé d’un faux toupet. On a vu de petites îles recouvertes de pins tordus par le vent. Ces moments de calme entre les rapides nous plongeaient dans un état quasi méditatif. Et ça nous rappelait à quel point, bon sang, il est beau notre Canada!

 

POV Rafting The Ottawa River

 

Après une journée de rafting, tous les radeaux et leurs occupants ravis et trempés ont été remorqués par un ponton jusqu’à la terre ferme, pour un bon repas chaud et une boisson rafraîchissante. L’idée du ponton est unique à OWL, et c’est bien plus agréable que de monter dans un autobus scolaire, trempés à l’os, pour retourner au camp de base. La bouffe (tant en termes de qualité que de quantité) n’a pas déçu : un steak grillé à son goût, des salades en abondance, de la bière Steamwhistle servie avec le dîner, de la rhubarbe avec de la crème glacée, des œufs et du bacon, du blé d’Inde et de succulents biscuits aux brisures de chocolat.
Rafting_PhotoJump

 

Dirk et Claudia, les propriétaires de OWL Rafting, sont « verts » jusque dans la gestion de leur entreprise. Les restants de repas servent à nourrir les trois cochons de la place. Et non seulement ils offrent les toilettes les plus chics, les plus propres et les plus spacieuses qu’il m’ait été donné de voir dans un camp (et même dans plusieurs hôtels), mais celles-ci créent du compost et l’eau qui sort des robinets est chauffée par des panneaux solaires. De retour à l’accueil, il y avait des motomarines qu’on pouvait utiliser gratuitement, et pour ceux qui voulaient se sécher un peu, un sauna et un gigantesque foyer.

 

Les options sont nombreuses si l’on veut rester à coucher. On peut planter sa tente quelque part sur le vaste terrain, ou louer pour la nuit l’une des petites cabanes en bois équipées de lits superposés et d’oreillers douillets. S’il n’avait pas plu cette nuit-là, c’aurait été l’endroit parfait pour admirer les Perséides. La pluie a plutôt tambouriné sur le toit de tôle de notre cabane jusqu’à ce qu’on s’endorme, épuisés que nous étions après cette journée à dompter la rivière. Ce fut un voyage formidable. Se jeter ainsi dans les eaux vives réveille en soi quelque chose de primitif. En rafting, le bruit de l’eau et le bouillonnement des rapides emportent nos pensées. On n’a plus que la rame entre les mains, et l’adrénaline dans le tapis. La vie, pendant ce bref instant, se résume à une chose : garder la tête hors de l’eau. Et vivre ce genre d’aventure en étant traités aux petits oignons par l’équipe d’OWL Rafting est une expérience qu’on a hâte de répéter très, très bientôt…
ezgif.com-resize (1)

 

Quelques conseils :

C’est quoi : Du rafting dans des radeaux gonflables pouvant accueillir 12, 6 ou 2 personnes.
C’est où : OWL Rafting sur la rivière des Outaouais. Il est difficile de croire qu’on peut trouver cet amalgame d’aventure, de nature et de tranquillité à 1 h 30 à peine d’Ottawa (ou à quelques heures de Toronto).
C’est combien : 280 $ par personne avec le forfait « Millennial » qui comprend un séjour de deux jours, cinq repas et deux jours de rafting.
C’est pour qui : C’est pour vous ! Cet été, des filles ont organisé des « showers » en rafting, des couples ont fait une escale-rafting avant d’aller rejoindre le parc provincial Bon Écho et des groupes d’amis ont décidé de combiner un week-end sur l’eau avec un peu de rapides. Cela dit, il reste encore des places d’ici la fin de la saison, le 11 septembre !

 

Publications récentes