Comment voulez-vous vous connecter à votre compte Infiniment Canada?

Vous n'avez pas de compte? Inscris-toi maintenant.
Compte Infiniment Canada

As-tu oublié ton mot de passe?

Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions ou des préoccupations

loading
X

Please update your browser to get the best experience

7 Festivals du film canadiens qui valent un détour

Photo by Getty

Photo by Getty

Pour des milliers de personnes, le mois de septembre est synonyme de TIFF à Toronto. Pour certains festivaliers, un voyage vers la Ville-Reine est un rituel annuel, une tradition chérie par les cinéphiles qui aiment aussi découvrir ses restaurants et boîtes de nuit. Bien que la plus grande ville du Canada soit aussi l’hôte du plus grand festival du film du pays, cela ne veut pas dire qu’il est le seul festival qui vaille un détour.

D’un océan à l’autre, des festivals proposent une programmation exceptionnelle qui, pour les amateurs de cinéma, valent bien le prix d’un billet d’avion. N’attendez plus ! Faites vos bagages, sortez votre carnet d’autographes et partez à la découverte d’une ville que vous n’auriez pas normalement considérée. Vous pourriez vous faire de nouveaux amis avec des intérêts communs, aller à des soirées fantastiques, et qui sait, cela pourrait être le début de votre propre tradition annuelle !

Calgary Underground Film Festival

Photo Credit: CUFF

Photo Credit: CUFF

Aimez-vous les films, les jeux d’arcade et manger des céréales en regardant des dessins animés en rafale le samedi matin ? Bienvenue au paradis ! Pour les organisateurs du CUFF, ce n’est pas suffisant d’avoir une programmation exceptionnelle : ils sont aussi les pros du festival AMUSANT. Prenez par exemple l’événement du samedi, un party où les dessins animés rétro sont la tête d’affiche et les céréales sucrées de votre enfance sont offertes à volonté. Ou encore, l’événement CUFFcade où des jeux d’arcade inédits, abrités dans des armoires faites sur mesure, sont mis à la disposition des festivaliers qui veulent y jouer à même le hall principal du théâtre.

First look at #bigrockbeer custom cans for CUFF 2016.

A photo posted by CUFF (@calgaryundergroundfilm) on

« Les festivals comme le CUFF s’adressent à une clientèle dont les goûts ne sont pas nécessairement comblés par la programmation d’un cinéma grand public. C’est donc une occasion pour eux de voir une grande sélection de films internationaux et du cinéma d’auteur sur grand écran », dit Jeff Wright, directeur de la programmation du CUFF. « Il y a aussi la communauté qui est fantastique. Quand on visionne un film entouré d’une foule de gens passionnés comme nous, c’est très spécial. Je me suis fait de bons amis au CUFF. »

Fantasia (Montreal)

Photo: Fantasia

Photo: Fantasia

En parlant du festival Fantasia de Montréal, Quentin Tarantino a dit que c’était « le festival du film le plus important et le plus prestigieux du continent ».  Let the Right One InThe Blair Witch ProjectShaun of the Dead et Ghost World ont tous fait leur première canadienne à Fantasia.

« Ce qui fait que Fantasia vaut le détour ? Si j’avais à choisir un seul élément à souligner, ce serait notre public », dit Mitch Davis, codirecteur de la programmation internationale du festival. « Notre public est tout simplement extraordinaire ; il est composé d’une communauté de cinéphiles passionnés, ouverts d’esprit, qui viennent de partout dans le monde. C’est comme une grande famille. Dans certains cas, c’est littéralement ça. Je connais beaucoup de grandes amitiés qui sont nées au festival, et au moins deux couples qui se sont rencontrés ici et qui se sont mariés ! Ce qui fait que notre public est si merveilleux, c’est qu’ils sont tellement impliqués. Par exemple, lors d’un moment fort dans un film, on peut facilement se sentir comme dans un concert rock, et en même temps, même en salle comble, il n’y a personne qui parle par-dessus le dialogue, aucun téléphone qui sonne. Il y a un vrai respect pour l’art du cinéma, et une sensibilité à la nuance qui est si belle à voir. »

Matthew Gray Gubler with ghosts!

A photo posted by Fantasia Int. Film Festival (@fantasiafestival) on

« Il n’y a rien – absolument rien – de mieux que de voir un film inconnu, mais phénoménal, prendre vie devant les yeux d’un public qui en tombe amoureux en même temps. Cette euphorie de la découverte et du coup de foudre collectif envoie des ondes de choc et fait vibrer la salle de cinéma. C’est exaltant, et ça nous rappelle qu’il y a du bon dans le monde. On voit la vie des cinéastes se transformer sous nos yeux : quand on les voit monter sur scène pour répondre aux questions du public après la projection, ils ont presque l’air de planer ! »

Le Festival du film de Whistler

Photo: Getty

Photo: Getty

Il y a plusieurs raisons d’aller à Whistler pendant les vacances d’hiver, mais ça ne veut pas dire qu’elles exigent toutes un ensemble de neige. Si vous êtes amateur de festivals du film, laissez la neige aux participants de la course de ski WFF’s Celebrity Challenge, et optez plutôt pour un forfait cinoche. Mais n’oubliez pas de visiter le bain tourbillon. Il ne faut jamais négliger le bain tourbillon.

On our way up for the #celebrityskichallenge. #wff13 @gowhistler #whistlerunfiltered

A photo posted by Whistler Film Festival (@whisfilmfest) on

« Le Festival du film de Whistler est le festival le plus cool du Canada, pas juste en raison de son site et de ses dates (première semaine de décembre), mais parce que c’est le seul festival du film international canadien qui choisit de projeter une majorité de films canadiens par choix, avec un accent particulier sur les réalisatrices, la relève et les premières mondiales », dit Paul Gratton, directeur de la programmation. « Évidemment, nous organisons aussi les meilleures soirées bain tourbillon ! C’est le festival canadien le plus divertissant qui soit, et c’est un excellent endroit pour développer son réseau. »

Hot Docs (Toronto)

Photo: Hot Docs

Photo: Hot Docs

Hot Docs, selon Shane Smith, directeur de la programmation, « est l’endroit de choix pour ceux qui cherchent à voir les meilleurs documentaires, apprendre à les produire et rencontrer ceux qui les ont faits ». Ce festival a lieu tous les ans depuis 1993 et a pignon sur rue dans un cinéma centenaire du centre-ville de Toronto depuis 2011. Alors que le Bloor Cinema est enraciné dans l’histoire, le festival a à cœur l’avenir du documentaire. « Nous le célébrons sous toutes ses formes, dit Smith, la RV, le docu-live, le documentaire créatif/d’auteur et le documentaire interactif. »

À quoi peuvent s’attendre les festivaliers ? « À une bonne ambiance, une atmosphère décontractée, des partys, des projections gratuites, de la musique live et… des histoires surprenantes. On vous propose des sujets et des personnages que vous ne verrez nulle part ailleurs. » En guise d’exemple, Smith nous parle de villes secrètes en Russie, une histoire d’amour transgenre en Ouganda et de concours de chatouillement d’endurance. Le festival a lieu de la fin avril jusqu’au début mai, mais le Cinéma Hot Docs sur Bloor est ouvert toute l’année pour les amateurs de documentaires qui passent par Toronto.

Midnight Madness (Toronto)

Photo: Getty

Photo: Getty

Si vous aimez les films, vous connaissez sans doute le TIFF, mais saviez-vous qu’une partie de sa programmation fonctionne comme un mini festival à l’intérieur d’un festival ? La clientèle du Midnight Madness est unique en son genre : elle n’a pas peur de crier après les personnages à l’écran, de se lancer des ballons de plage avant le début du film ou d’y aller vêtu d’un déguisement sanglant/effrayant/hilarant.

« Les films du Midnight Madness ne sont pas comme les films des autres festivals. Ils sont fous, déchaînés, scandaleux – et le public est à leur image. Ils viennent fêter le cinéma », dit Colin Geddes, du TIFF. « C’est ici que vous verrez les premières mondiales des films que vos amis adoreront l’an prochain. Des films comme Cabin FeverSawInsidious et le hit de l’an dernier, Hardcore Henry, se sont tous servis de Midnight Madness de Toronto comme tremplin. »

Le Festival international d’animation d’Ottawa

Photo: OIAF

Photo: OIAF

« Nous projetons des centaines de films et organisons une foule de soirées », raconte le directeur artistique du FIAO, Chris Robinson. « Avec une telle combinaison, c’est un succès assuré ! »

Ce festival, qui a lieu chaque année à la fin du mois de septembre, est souvent appelé le TIFF de l’animation. « L’éventail complet du monde de l’animation y est représenté, des grandes vedettes aux artistes indépendants qui travaillent dans leur sous-sol », dit Robinson. « En plus de voir les meilleurs films d’animation du monde, il y a notre célèbre pique-nique, où l’on trouve des animateurs, de l’alcool et un concours de décoration de citrouilles, tout au même endroit ! Essentiellement, le FIAO se veut un festival amusant, rassembleur, où le public peut échanger avec les artistes et où l’on peut savourer la grande diversité du monde de l’animation. Nous voulons montrer aux gens que l’animation se situe parmi les disciplines artistiques les plus avant-gardistes, provocatrices et intelligentes. »

Et on adore leurs affiches!

Le Festival du film de l’Atlantique

Photo: Atlantic FF

Photo: Atlantic FF

À Halifax, chaque année au mois de septembre, ce festival de huit jours braque les projecteurs sur les cinéastes des provinces de l’Atlantique tout en proposant une intéressante sélection de films internationaux.

« En 2013, le Festival du film de l’Atlantique figurait au palmarès des 10 endroits enchanteurs hôtes d’un festival du film en Amérique du Nord du USA Today », se réjouit le directeur exécutif, Wayne Carter, avant de rajouter: « Et nous n’allons pas les contredire ! En huit jours, nous proposons le meilleur du cinéma canadien et international. Les salles sont à proximité les unes des autres pour permettre aux festivaliers de voir les films en rafale, tout en profitant de l’une des plus belles villes du Canada et de l’accueil chaleureux de ses citoyens. » Le charme des Maritimes, du homard frais et du cinéma ? Elle est par où, la billetterie ?

Publications récentes