Comment voulez-vous vous connecter à votre compte Infiniment Canada?

Vous n'avez pas de compte? Inscris-toi maintenant.
Compte Infiniment Canada

As-tu oublié ton mot de passe?

Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions ou des préoccupations

loading
Tu pourrais gagner un voyage pour 2 au Canada
X

Please update your browser to get the best experience

6 tendances « bouffe » du moment au Canada

Les tendances alimentaires sont parfois géniales, parfois étranges… N’est-il pas curieux de voir apparaître un superaliment tous les deux mois ? En tant que société, on est de plus en plus intéressé par l’envers de notre assiette. Dans le passé, chaque avancée de la recherche aboutissait à une nouvelle tendance ou à une « nourriture à la mode ». En 2016, on n’est plus seulement préoccupés par les caractéristiques nutritionnelles de nos aliments, mais aussi par la façon dont on les obtient, combien ils coûtent, et comment ils affectent ceux qui nous entourent.

Voici six tendances alimentaires qui ont la cote au Canada en 2016.

Photo: 50campfires.com

Photo: 50campfires.com

Les protéines végétales

Les Nations Unies ont déclaré 2016 l’Année internationale des légumineuses (lentilles, haricots, pois chiches, pois, etc.) dans un effort visant à inciter la population à consommer leur apport quotidien de protéines provenant de ce type d’aliments. C’est qu’un régime alimentaire plus riche en protéines végétales serait bénéfique pour notre corps, pour l’environnement et pour notre portefeuille ! On est chanceux de ce côté, car 65 % des lentilles du monde sont cultivées au Canada, principalement en Saskatchewan.

JulianHanslmaier-2

Photo: Julian Hanslmaier

Moins d’ingrédients transformés

On a déjà parlé de l’amour des Canadiens pour le Kraft Dinner, mais qui aurait pu deviner qu’il pourrait se glisser dans les tendances de 2016, dans la catégorie « sans colorants artificiels, ni agent de conservation » ? Kraft a répondu au souhait des Canadiens qui désiraient des aliments plus naturels et moins transformés. Des restaurants à travers le pays répondent aussi aux besoins des consommateurs en se débarrassant des arômes artificiels et des ingrédients transformés pour passer au naturel.

Photo: Andy Chilton

Photo: Andy Chilton

Les aliments forestiers

Bien que le sirop d’érable occupe toujours une place spéciale dans nos cœurs, on commence à essayer d’autres produits provenant des arbres, et on ne réfère pas ici au sirop de bouleau, bien qu’il soit lui aussi délicieux ! Partout au Canada, des cocktails infusés à l’aiguille de pin, des pousses d’épinette marinées, du thé à la pousse d’épinette, des pousses de sapin et d’autres aliments forestiers apparaissent dans les menus de nombreux restaurants. Le Fogo Island Inn à Terre-Neuve, par exemple, a créé un véritable engouement avec ses cocktails à la pousse d’épinette et le Wildebeest de Vancouver utilise des aromates provenant des arbres depuis des années pour proposer une cuisine étonnante.

Photo: Olenka Kotyk

Photo: Olenka Kotyk

Des farines locales

Pour un instant, tout le monde croyait avoir la maladie cœliaque. Les consommateurs veulent certainement des grains moins raffinés, mais aussi cultivés et raffinés localement. Plusieurs endroits au Canada ont répondu à cette demande ; on commence donc à utiliser de plus en plus les céréales d’ici. True Grain Bread, de Cowichan Bay en Colombie-Britannique, mouline six différents types de blé et de seigle pour créer plus d’une douzaine de pains, tandis que The Night Oven de Saskatoon fabrique sa farine maison. Enfin, Sidewalk Citizen de Calgary utilise une farine d’origine locale et cuit tout son pain maison. Une véritable tendance, il n’y a pas de doute !

Photo: Brooke Cagle

Photo: Brooke Cagle

On se fait livrer?

Difficile d’occuper un emploi à temps plein ou d’étudier à temps plein (ou les deux en même temps !) tout en continuant à bien s’alimenter. Aussi, de plus en plus de services de livraison de repas et d’épicerie fleurissent-ils à travers le pays. Au-delà de Uber Eats, le Spud de Vancouver et le Fresh City Farms de Toronto livrent des ingrédients frais à votre porte, tandis que Chef’s Plate en Ontario et COOK It au Québec planifient et livrent des repas qui prennent moins de 30 minutes à préparer. Si manger au restaurant demeure encore plus facile, cette option est certainement plus saine et plus abordable.

Photo: Joanna Boj

Photo: Joanna Boj

Des chefs mobiles

Les chefs reconnaissent maintenant qu’il est difficile pour les gens de voyager pour visiter des restaurants. Aussi, ce sont maintenant eux qui se déplacent dans différents pays pour ouvrir des commerces de style « pop-up », ou accueillent des chefs invités en résidence dans leurs restaurants existants. Il n’est pas toujours facile de prédire quand une célébrité ou un chef invité sera présent dans un restaurant, mais le Model Milk de Calgary, le Hawksworth de Vancouver et le Luma de Toronto sont reconnus pour donner leur chance à des chefs en herbe.

A-t-on oublié certaines tendances alimentaires ? Dites-nous dans les commentaires quel autre mouvement alimentaire sera populaire selon vous au Canada en 2016.

Détails du parcours

Consultez ces liens pour plus de détails sur les sujets abordés dans ce billet

Publications récentes